L’activité est au cœur de l’ergothérapie

L’ergothérapie est une profession de la santé qui vise à soutenir l’enfant dans ses occupations et son fonctionnement de tous les jours. L’occupation d’un enfant consiste à développer ses compétences à travers le jeu et lors de la participation aux activités de soins personnels, social et scolaire.

Une infolettre pour le partage d'astuces

Chaque semaine, nous vous ferons part d’une infolettre et nous la partagerons sur les médias sociaux du Conseil.

L’infolettre aura pour but de fournir de l’information sur une variété de domaines d’ergothérapie, tels que la motricité fine, la motricité globale, l’ergonomie et la perception visuelle.

Les enfants pourront tirer profit des ressources fournies dans l’infolettre afin de développer leurs compétences pour l’école.

De plus, nous vous fournirons des suggestions pour l’environnement afin d’améliorer l’indépendance, réduire les distractions et faciliter les transitions.

Formation des lettres

Comment un enfant forme ses lettres peut avoir un impact sur la lisibilité et la rapidité de son écriture. Il est important de bien enseigner aux enfants comment former leurs lettres pour faciliter les tâches d’écriture.

Traits de pré-écriture

Avant qu’un enfant puisse apprendre à écrire des lettres et des chiffres, il faut consacrer du temps à développer les compétences de base à l’écriture. Certains traits et formes géométriques sont essentiels pour la formation des lettres et des chiffres et devraient être appris au préalable.

Vacances d’été

La pandémie de coronavirus a certainement eu un grand impact sur la planification des activités d’été. Ce n’est certainement pas l’été que nous avions espéré ou prévu. Cela dit, il y a encore du plaisir à avoir! Avec un peu d’imagination, nous pouvons nous libérer de cette cage de coronavirus et aider nos enfants à développer davantage les compétences qu’ils ont acquises tous au long de l’année scolaire. Voici des activités pour vous inspirer pendant cette période.

Le découpage

Le découpage est une compétence qui se développe en étapes tout au long de l’enfance.  L’utilisation des ciseaux nécessite l’intégration de plusieurs habilités, notamment la stabilité de l’épaule, de l’avant-bras et du poignet, la motricité fine, la coordination œil-main, la coordination des deux mains, la force musculaire et la planification motrice (Partnering for Change,2013).

Habillement

L’habillage peut être une activité complexe. Chez l’enfant, l’indépendance dans l’habillage nécessite généralement 4 ans de pratique. Les habiletés motrices se développent en séquence pendant l’enfance, ce qui permet à l’enfant de gagner de l’autonomie à l’habillage.

En route pour la maternelle

L’entrée à l’école est une transition majeure dans la vie d’un enfant. La plupart des enfants développent naturellement les compétences dont ils auront besoin pour la maternelle.

Prise de crayon

Afin que l’enfant écrive couramment, il doit avoir une bonne prise de crayon. Une prise de crayon fonctionnelle est celle dans laquelle l’enfant est capable d’exécuter des tâches d’écriture, des coloriages et des dessins de manière efficiente et efficace. Une prise de crayon devient problématique lorsque celle-ci cause l’illisibilité, une douleur, de la fatigue musculaire, un stress sur les articulations ou autres problèmes.

 

L'autorégulation

L’autorégulation s’agit de comprendre et non de gérer le comportement.  Les enfants peuvent exercer le contrôle d’eux-mêmes lorsqu’ils sont calmes, ce qui nécessite de savoir quand et pourquoi ils sont agités et ce qu’ils doivent faire pour retrouver le calme (Shanker, s.d.).

 

La fonction exécutive

La fonction exécutive n’est pas entièrement établie à l’enfance et l’adolescence. Elle se développe tout au long de la vie et entre en œuvre lorsque l’individu définit un problème, fait un plan, organise son travail et suit ses progrès en cours de route (Place des enfants, n.d.).

Activité physique et le développement des habiletés motrices

L’activité physique favorise l’autorégulation et la santé physique globale, augmente la concentration et la durée d’attention et a des avantages pour la santé mentale qui a aussi un impact direct sur le bien-être et le succès de nos enfants.

L’apprentissage socioémotionnel

L’apprentissage socioémotionnel est un processus d’apprentissage d’habiletés de vie. Il permet de gérer et reconnaître ses émotions, établir et maintenir des relations harmonieuses et saines, fixer et atteindre des objectifs, ressentir et démontrer de l’empathie envers autrui, prendre des décisions et se préparer à des situations qui posent un défi.  Ces compétences sont importantes pour le jeu, l’école et les activités de la vie quotidienne de l’enfant.

La perception visuelle

Nos compétences visuelles sont requises pour plusieurs activités quotidiennes, telles que les interactions sociales (lire les expressions faciales des autres), nos déplacements (éviter les obstacles) et les apprentissages (lire, écrire, copier). Elles sont souvent présentes dans une certaine mesure à la petite enfance, mais continuent à se développer, s’améliorer et devenir plus précises et stables à travers des expériences et avec la répétition.

 

Pause mouvement

Les activités sédentaires incluent le temps passé devant l’écran : regarder la télévision, être à l’ordinateur ou jouer des jeux vidéos. Avec l’apprentissage qui se fait en ligne, il n’est pas toujours évident d’échanger le temps passer à l’écran avec des activités physiques. Cela dit, tous les enfants profitent d’occasions pour développer leurs motricités globales. Il est profitable de structurer des pauses mouvements lors de
la journée afin de favoriser l’activité physique chez les enfants.

Être bien installé à la maison

Comme l’adulte, l’enfant requiert un bon poste de travail. Et celui-ci a un effet sur notre concentration, notre disponibilité à l’apprentissage, notre calligraphie et notre confort. Il est bien connu qu’un poste de travail ergonomique diminue l’effort des muscles du tronc, stabilise la ceinture scapulaire (épaules, clavicule, omoplates) et libère les bras afin de faciliter les mouvements au niveau de la main.

La motricité fine

Lors de ses premières années au primaire, l’enfant passe beaucoup de temps sur des activités qui impliquent l’utilisation de ses mains et de ses doigts. Que ça soit pour apprendre, jouer ou faire des activités de la vie quotidienne (p. ex. s’habiller, manger, aller à la toilette), ses activités développent la force et l’endurance de petits muscles de la main, consolident les plans moteurs, améliorent la dissociation des membres supérieurs, développent les arches dans les mains et affinent la coordination afin d’utiliser une préhension ou pince appropriée à la tâche.