Communiqué de presse

Deux membres du personnel du CSPGNO iront au Rwanda

le 21 Décembre 2016

Deux membres du personnel du CSPGNO iront au Rwanda pour l’ouverture d’une école bâtie grâce à la générosité des Sudburois.

Deux membres du personnel du Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO) partiront bientôt pour le Rwanda afin d’assister à l’inauguration d’une école érigée grâce aux dons des élèves et du personnel du CSPGNO et de la population du Grand Sudbury.

Marie Ntaganda, assistante en actualisation linguistique au CSPGNO, est la présidente cofondatrice de l’organisme « Le chemin de la lumière / Inzira y’Urumuri ». Sylvie Martel est enseignante à l’École publique Hélène-Gravel. Ensemble, elles se rendront à Kavumu, un village situé à deux heures de route de Kigali, la capitale du Rwanda.

Du 30 décembre au 15 janvier, elles seront sur place pour aider aux derniers préparatifs, échanger leurs connaissances avec le personnel enseignant de l’école et les préparer au jour heureux de l’arrivée des élèves dans leur nouvelle école le 20 janvier.

Environ 120 élèves sont inscrits aux classes qui débuteront en janvier. La première phase du projet comporte trois salles de classes de jardin d’enfants, six toilettes et un bureau de la direction. Les fonds nécessaires à la construction ont été recueillis en grande partie à Sudbury.

« Pour eux, il n’y a rien de plus important que l’éducation, dit Marie Ntaganda. Les gens travaillent très fort pour pouvoir envoyer leurs enfants à l’école, ils y tiennent énormément et leur attitude est vraiment impressionnante. Avec l’appui des élèves et du personnel du CSPGNO et de la population de Sudbury, ils ont maintenant les moyens d’espérer en un avenir meilleur. »

Depuis plus de deux ans, le Chemin de la lumière a multiplié les initiatives de collecte de fonds, qui prenaient parfois une allure souriante : quand le montant recueilli était encore insuffisant pour la construction des toilettes, on a invité les donateurs à cotiser à « la toilette qui collecte ». Des lave-autos, des banquets de bienfaisance, des tirages et des soirées gala tenues dans diverses écoles du CSPGNO ont également eu lieu pour soutenir la cause.

Reconnu pour son innovation et son ouverture sur le monde, le CSPGNO offre une éducation publique de langue française de la plus grande qualité dans onze écoles élémentaires et huit écoles secondaires dans les communautés de Markstay, Noëlville, Sudbury, Elliot Lake, Sault-Sainte-Marie, Wawa, Dubreuilville, Marathon, Manitouwadge et Longlac. 


– 30 –