Communiqué de presse

200 élèves du CSPGNO participeront à un pow-wow

le 17 Juin 2014

Sudbury — Des élèves du CSPGNO auront la chance de se familiariser avec la culture autochtone dans un contexte dynamique lors d’un pow-wow éducationnel bilingue qui aura lieu le 21 juin, la Journée nationale des autochtones.

Environ 200 élèves de la 3e à la 6e année des écoles Hélène-Gravel, Pavillon-de-l’avenir et Jean-Éthier-Blais participeront à cette activité avec de nombreux autres élèves de la région.

Organisé par le centre d’amitié autochtone N’Swakamok avec le soutien financier des quatre conseils scolaires du Grand Sudbury, ce pow-wow permettra aux élèves d’assister à des performances de danse et de chant autochtones.

De plus, les élèves feront l’expérience de pratiques culturelles autochtones et métisses dans le cadre d’ateliers sur la danse autochtone, le jeu de tambour et la construction d’un tipi, tout en apprenant leur symbolisme, leur signification et leur histoire.

Les élèves rencontreront aussi le lauréat ou la lauréate du concours de chanson populaire « idole autochtone ».
Ce pow-wow a lieu sur le terrain de l’école Sacré-Cœur le vendredi 21 juin de 10 h à 14 h. Le transport par autobus à l’aller et au retour de l’école est fourni. Les élèves doivent cependant apporter un dîner, car aucune nourriture n’est vendue sur les lieux.

Les élèves doivent apporter un chapeau et de l’écran solaire pour se protéger contre le soleil. Si le temps est pluvieux, le pow-wow se déroulera quand même. En ce cas, on recommande aux élèves d’apporter un parapluie ou un imperméable, mais la plupart des activités auront alors lieu à l’intérieur.

Ce pow-wow n’est pas ouvert au grand public.

Reconnu pour son innovation et son ouverture sur le monde, le CSPGNO offre une éducation publique de langue française de la plus grande qualité dans onze écoles élémentaires et huit écoles secondaires dans les communautés de Markstay, Noëlville, le Grand Sudbury, Elliot Lake, Sault-Sainte-Marie, Wawa, Dubreuilville, Marathon, Manitouwadge et Longlac. Au CSPGNO, chacun a sa place pour grandir, il y a une place pour tout le monde! 

- 30 –